Nouvelles recettes

Vignoble de l'année 2015 : Tablas Creek Vineyard

Vignoble de l'année 2015 : Tablas Creek Vineyard

Il semble sûr de dire qu'en Amérique, nous avons accès à une plus grande variété de vins, à tous les niveaux de prix, à tous les degrés de qualité, de tous les coins du monde viticole, que tout autre pays. Les grandes icônes du vin de Italie, La France, Allemagne, et Espagne sont sur les étagères de nos cavistes (souvent derrière des portes vitrées verrouillées). Les supermarchés (de nos états les plus éclairés, en tout cas) proposent Pinot Grigio, Sauvignon Blanc, chardonnay, merlot, Cabernet Sauvignon, et plus de Chili, Argentine, Australie, Nouvelle-Zélande , et Californie, et veltliner grüner de L'Autriche est devenu pratiquement un lieu commun. Les aventuriers peuvent flairer les bouteilles de Moldavie et de Croatie, du Liban et de Turquie, de Suisse et du Luxembourg, du Mexique et d'Inde et du Japon. Ensuite, il y a notre propre richesse de vins, pas seulement des principaux acteurs - Californie, Oregon, Washington, et New York - mais de Virginie, Michigan, Idaho, Texas, et littéralement tous les autres États de l'Union (bien que les vins de l'Alaska soient certes fabriqués avec du jus d'ailleurs).

Cela signifie que les amateurs de vin américains ont la possibilité de goûter des vins portant des milliers et des milliers d'étiquettes différentes, des vins issus de raisins à la fois célèbres et obscurs, des vins à des prix presque nuls (bonjour, Mandrin à trois dollars) à des milliers de dollars. Personne ne sait exactement combien de vignobles ou d'entités viticoles il y a dans le monde, mais certaines estimations montent le nombre jusqu'à deux millions. Cela peut ou non être dans la bonne approximation - mais il y a plus de 900 000 vignobles désignés en Italie (tous ne correspondent pas à un vignoble, bien sûr, bien que beaucoup d'entre eux le fassent) et environ 28 000 vignobles réels en France. Même les États-Unis, qui sont nouveaux dans la vinification par rapport à nos homologues européens, en comptent au moins 8 000. C'est un nombre immense de producteurs à essayer de maîtriser, mais nous avons essayé.

Au cours des cinq dernières années, The Daily Meal a nommé deux chefs de l'année, un américain, un international, et au cours des trois dernières années, nous avons également distingué un Restaurant américain de l'année. Aujourd'hui, pour la deuxième fois, nous honorons un Vignoble de l'année ainsi que. L'idée est de saluer un producteur de vin de n'importe où dans le monde (nous reconnaissons également deux finalistes) qui a produit des vins toujours excellents sur une période de temps substantielle mais a également servi d'innovateur et/ou d'inspiration dans le monde du vin, que ce soit de manière dynamique ou simplement par l'exemple.

Parce que nous avons accès à des vins de tous les coins du monde, nous avons ouvert le champ et demandé à un panel composé d'écrivains et de blogueurs sur le vin (y compris nos propres contributeurs réguliers de vin), de sommeliers et de cavistes, et de chefs connaisseurs de vin de nous offrent leurs nominations pour cet honneur.

Notre gagnant de l'année dernière n'était pas le favori le plus récent et le plus obscur des sommeliers les plus cool d'Amérique, mais le millésime 1971 de la Napa Valley. Smith-Madrone Vineyards & Winery, connus principalement pour leur cabernet sauvignon exemplaire et leur riesling étonnamment sophistiqué. Une mention honorable a été décernée au vénérable bourguignon Domaine de la Romanée-Conti et dans un autre vignoble californien, Ruisseau des Tablas. Les autres finalistes étaient Vins Charles Smith de l'État de Washington, Vignobles de tilleul de Virginie, Vignobles de crête de Californie, Château Pontet Canet et Domaine Paul Mas de France, et Taylor-Fladgate du Portugal. Tous étaient à nouveau éligibles, de même que d'autres établissements vinicoles des mêmes endroits - mais nous avons demandé aux panélistes d'examiner également l'ensemble du vaste éventail de la vinification internationale et de proposer des suggestions de lieux viticoles moins célèbres. Ils ne nous ont pas déçus.

Nous avons eu des entrées de quatre régions viticoles françaises, trois coins de l'Italie, cinq comtés de Californie, deux parties de l'Espagne, l'Autriche, l'Argentine, le Chili, la Nouvelle-Zélande et le Texas. Voici les établissements vinicoles qui ont fait partie de la liste restreinte (ainsi que les raisons pour lesquelles ils ont été pris en considération).

Marches Antinori (Italie). Pour produire constamment des vins de première classe à de nombreux niveaux de prix, pas seulement dans sa maison à Chianti mais partout en Toscane et dans l'Ombrie voisine (et dans l'État de Washington), mais aussi, en tant que marchand de vin et de nourriture de Sacramento Darrell Corti souligne, pour "créer réellement le domaine des vins 'super toscans' en 1971", avec l'introduction du toujours excellent Tignanello.

Weingut Bründlmayer (L'Autriche). Pour ses pratiques viticoles éclairées (engrais organiques, pas d'herbicides, vignes palissées au ras du sol pour absorber plus de lumière et de chaleur) ; pour son leadership en prouvant que Krems-Land peut produire un superbe chardonnay en plus des plus attendus riesling et grüner veltliner ; et parce que, en tant que chef-restaurateur Frank Stitt, dit-il, « les vins allient la minéralité, la finesse et la puissance de Chablis, mélangé avec la verve de Champagne et adouci par l'onctuosité de Alsace."

Jean-Louis Chavé (La France). Pour maintenir une tradition séculaire de vinification raffinée dans le nord Rhône (les premiers Chaves produisaient du vin dans la région de l'Hermitage en 1481) en utilisant intelligemment la technologie moderne ; pour une cohérence remarquable basée sur une philosophie d'assemblage complexe ; pour avoir hissé l'appellation Saint-Joseph au panthéon du Rhône grâce à ses efforts dans cette région ; et pour, en général, prouver encore et encore ce que les grands vins de syrah (et, pour les blancs, de marsanne et de roussanne) peuvent donner.

Vignobles de la chaîne escarpée (Nouvelle-Zélande). Pour l'étendue de sa production de haute qualité constante et pour les efforts du co-fondateur de la cave Steve Smith pour faire œuvre de pionnier dans la région rocheuse de Gimblett Gravels en tant que source de certains des meilleurs vins rouges de Nouvelle-Zélande, tout en produisant des sauvignons blancs à Martinborough qui sont, comme Contributeur de vin au repas du jour Roger Morris le dit, "sans doute plus sophistiqué et complexe que ceux de la région plus célèbre de Marlborough."

Domaine de la Romanée-Conti (La France). Pour de nombreuses raisons, exprimées par plusieurs de nos répondants, mais surtout parce que, comme John Tilson de La lettre du vin souterrain le dire succinctement, « la RDC est Bourgogne."

Inwood (Texas). Pour plonger profondément dans l'art et la science de la fabrication du tempranillo dans le Lone Star State ; pour avoir produit les vins les plus chers du Texas et les avoir rendus suffisamment bons pour qu'il y ait une liste d'attente ; pour avoir proposé l'idée hérétique que le "terroir" n'est peut-être pas vraiment important ; et pour, en tant que contributeur de vin Daily Meal Andrew Chalk dit, "son rôle d'inspiration pour d'autres établissements vinicoles au Texas et ailleurs."

Numanthie (Espagne). Car, comme le dit Roger Morris, "ayant fait pour les plaines sauvages et ensoleillées de Toro quelle Vega Sicile fait pour à proximité Ribera del Duero — lui a été accordé le respect de la communauté internationale ; » et pour avoir prouvé que les vins massifs et riches en alcool peuvent encore être élégants et bien équilibrés.

Ridge Vineyards (Californie). Pour être des chefs de file de l'industrie, produisant des vins raffinés de style traditionnel depuis plus de 50 ans ; et pour avoir exprimé ce leadership en inaugurant, entre autres, l'étiquetage des ingrédients en 2013 ; et pour, comme le note John Tilson, produire "un excellent cabernet californien [qui] vieillit magnifiquement et est délicieux à boire".

Ruisseau des Tablas (Californie). Pour être leader dans l'utilisation des cépages du Rhône dans la région de Paso Robles, et par extension en Californie dans son ensemble ; pour avoir mené le combat important pour l'approbation de 11 sous-districts autour de Paso Robles ; et pour faire progresser les pratiques viticoles durables et biodynamiques.

Viña Koyle (Chili). Pour s'être hissé au premier plan de la production de vin chilien en à peine plus d'une décennie, produisant certains des meilleurs cabernet sauvignon et carménère du pays; pour avoir prouvé que le Chili peut produire un sauvignon blanc complexe qui est loin des produits à prix d'aubaine pour lesquels il est mieux connu ; et pour, en tant que contributeur de vin Daily Meal Gabe Sasso ajoute, "jetant le gant sur ce qui peut être réalisé au Chili avec le pinot noir lorsqu'il est cultivé dans des endroits appropriés et manipulé habilement par la suite."

Nous aurions volontiers accordé les honneurs à l'un de ces producteurs, mais en l'occurrence, la majorité des votes numéro un de nos panélistes sont allés à un spécialiste franco-américain des variétés du Rhône dans le comté de San Luis Obispo en Californie. Notre vignoble de deuxième place était un Néo-Zélandais qui a considérablement élargi notre expérience de ce que peuvent être les vins néo-zélandais. Notre numéro trois est un autre pionnier californien et estimable des temps modernes, spécialisé dans le cabernet sauvignon et le zinfandel.

Voici donc nos deux finalistes et notre Winery of the Year pour 2015.

Mention honorable : Ridge Vineyards. Fondée en 1960 dans les montagnes de Santa Cruz du comté de Santa Clara, dans la partie sud de la région de la baie de San Francisco, par quatre ingénieurs du Stanford Research Institute, Ridge s'est installée sur un site viticole du XIXe siècle à Monte Bello Ridge. Depuis le début, ils ont défendu les pratiques viticoles et vinicoles les plus «naturelles» possibles, même lorsqu'elles ne sont peut-être pas les plus rentables, et les résultats le montrent. Avec des raisins de zinfandel du Monte Bello et de plusieurs propriétés en Comté de Sonoma – où ils ont ensuite acheté le vignoble Lytton Springs à Dry Creek Valley – Ridge a à peu près défini le cépage à des fins modernes. Leurs cabernets n'ont guère été moins impressionnants ; le millésime 1971 se classe cinquième sur 10 vins rouges au soi-disant Jugement de Paris, qui a opposé les célèbres vins de Bordeaux à leurs homologues californiens (il a terminé environ Château Montrose et Château Léoville-Las Cases, deux propriétés acclamées). Ridge produit également du chardonnay de première classe, ainsi que de la syrah, de la petite sirah et d'autres vins, y compris des assemblages rouges d'une grande distinction. The Daily Meal a nommé Ridge à la première place de l'édition 2014 de notre 101 meilleurs vignobles en Amérique (ils se sont classés deuxièmes l'an dernier). En votant, Daniel Johnnes, directeur des vins de celle de Daniel Boulud Dinex Group, a suggéré que « la longue expérience de la cave à produire constamment l'un des meilleurs cabernets d'Amérique est l'équivalent de la dynastie des Yankees de New York ». Le propriétaire de la cave Paul Draper, qui est devenu vigneron en 1969, a-t-il ajouté, "est Babe Ruth, Lou Gehrig, Joe DiMaggio et Mickey Mantle tous réunis en un seul."

Mention honorable : Craggy Range Vineyards. Les étagères des cavistes sont remplies de sauvignons blancs néo-zélandais à 10 ou 12 dollars, dont beaucoup sont assez agréables à boire, surtout si vous aimez vos vins herbacés, mais aucun d'entre eux n'est particulièrement mémorable. Ensuite, il y a la version Te Muna Road Vineyard de Craggy Range, magnifiquement équilibrée par la fermentation en chêne et en acier inoxydable et un peu de vieillissement en chêne français vieux et nouveau, et s'ajoutant à un vin riche et succulent avec des saveurs d'agrumes et de fruits à noyau et une une fraîcheur persistante qui rend le vin trop facile à boire généreusement. Et ce n'est qu'une petite partie du portefeuille de vins certifiés verts de cette jeune propriété néo-zélandaise (19 ans). Craggy Range a été créé par l'homme d'affaires australien Terry Peabody, sa femme et sa fille, dans l'intention de devenir une entreprise familiale multigénérationnelle. Peabody a rencontré le vigneron et vigneron Kiwi Steve Smith, le premier viticulteur spécialiste au monde qui est également un Master of Wine. Ils ont fait de Craggy Range le premier domaine viticole de l'hémisphère sud à produire des vins d'un seul vignoble à partir d'une variété d'emplacements, en faisant correspondre les cépages au terroir. Ils sont également un phare pour les pratiques viticoles durables, avec des normes qui dépassent les directives d'agriculture durable de la Nouvelle-Zélande. Oh, et ils produisent systématiquement une large gamme de vins extraordinaires - pas seulement le sauvignon blanc, mais le rouge de style bordelais Sophia Gimblett Gravels Vineyard (que Roger Morris a décrit pour The Daily Meal comme « chaud et généreux avec des fruits noirs, du café, du bacon , et autres notes salées"); le Sol à base de syrah, également de Gimblett Gravels, qui est le seul vin néo-zélandais noté plus de 95 points par Wine Advocate, et l'élégant pinot noir Te Muna Road Vineyard de Martinborough, un mélange de jus de huit clones différents cultivés sur plus de 40 parcelles différentes. Nous sommes d'accord avec le critique de vin anglais Anthony Rose, qui a écrit dans The Independent : « Je ne peux pas penser à une autre entreprise viticole qui ait réussi à regrouper les styles Bordeaux, Bourgogne, Loire et Rhône en un groupe harmonieux de vins avec autant de succès.

Vignoble de l'année : Tablas Creek Vineyard

Pendant plus d'un quart de siècle, ce domaine de Paso Robles, propriété du célèbre importateur de vin Robert Haas et de ses fils, Jason et Danny, en partenariat avec la famille Perrin de Château de Beaucastel (royauté de la Vallée du Rhône), produit une gamme toujours plus large de vins extraordinaires. Parmi celles-ci, les embouteillages Côtes de Tablas accessibles (un grenache rouge, un viognier blanc) ; quelques rosés presque parfaits dans des styles différents; les grands blancs juteux (principalement roussanne avec un peu de grenache blanc et une touche de picpoul blanc) et rouges (surtout mourvèdre, syrah, gren) vendus sous le label Esprit de Tablas ; un certain nombre d'offres monovariétales inhabituelles, dont le vermentino, le petit manseng, le tannat et même le pinot noir (hé, les gars, le Rhône est ce façon), en plus des vins basés sur les raisins du sud de la France les plus attendus; et même du vin de paille doux, à la manière du rare "vin de paille" de l'Hermitage. Alors que le Rhône et d'autres vins du sud de la France deviennent de plus en plus populaires en Californie, Tablas Creek reste l'étalon-or.

Bien au-delà du simple fait qu'ils produisent énormément de vins terriblement bons - "un vin de folie année après année", en tant que blogueur et sommelier du vin. Elisabeth Schneider le dit - Tablas Creek est un véritable leader de l'industrie dans la région de Paso Robles, épousant l'agriculture biodynamique et d'autres pratiques agricoles durables et luttant pour l'identité - ou les identités - de leur région. En 2014, en grande partie grâce à leurs efforts, 11 sous-appellations ont été approuvées pour l'AVA Paso Robles (Aire viticole américaine). Comme Schneider l'a noté l'année dernière, "Il était si important que Paso soit divisé en appellations…. Les distinctions entre ce lieu vaste et varié aideront les gens à obtenir les styles qu'ils désirent." John Tilson de The Underground Wine Letter a salué le domaine "pour avoir apporté le savoir-faire de l'Ancien Monde à une nouvelle région viticole" et a affirmé que "les pratiques agricoles durables et la vinification traditionnelle en ont fait un modèle pour les cépages du Rhône [en Californie] ." Contributeur fréquent de repas quotidiens et blogueur gastronomique et œnologique Été Whitford écrit "Je soutiens pleinement l'incroyable influence de Tablas Creek et Danny Haas, en particulier son dévouement au rosé."

Donateur Anne Montgomery résume : « Vous ne pouvez pas vous tromper avec Tablas Creek », dit-elle. Pour le leadership de l'industrie, l'influence stylistique et la qualité constante, nous nommons Tablas Creek Vineyard comme deuxième établissement vinicole annuel de l'année de The Daily Meal.


2015 La Côte Rousse, Syrah

Notre Syrah La Côte Rousse 2015 combine des raisins de 4 sites viticoles uniques sur la Montagne Rouge, chacun planté dans une sélection clonale différente du cépage Syrah. Au vignoble Ciel du Cheval, Jim Holmes cultive 3 de ces blocs sur 3 clones français différents - 383, 174 et 99. En amont, au vignoble Ranch at the End of the Road, Scott Williams cultive le clone Tablas Creek de Syrah. Chacun de ces blocs uniques contribue à des différences de poids, de texture et de saveur à la table de mélange.

La saison de croissance 2015 a commencé tôt dans l'État de Washington, même plus tôt que 2014 en fait. Cette avance s'est poursuivie tout au long de la saison de croissance, apportant floraison, véraison (50 % de couleur dans les raisins rouges) et finalement vendanges quelques jours plus tôt que 2014. Alors que 2014 s'est réchauffé et est resté ainsi pendant presque toute la saison, 2015 a connu une gamme de températures plus large. Les températures au cours de la saison ont régulièrement augmenté à partir du milieu des années 80, ralentissant leur ascension vers le sommet des années 90 sur une à deux semaines, puis se sont refroidies. Le résultat est moins de tanins dans l'ensemble et une texture plus douce dans La Côte Rousse 2015.

Cette année, l'assemblage final de La Côte Rousse comprenait des fûts des 4 blocs de Syrah Red Mountain. Le clone 383 apporte la texture la plus douce et le plus parfumé au mélange. Des notes délicates de lavande et de fer sont sa marque de fabrique. Le clone 99 est le plus concentré et le plus structuré. Ici, les fruits penchent vers la mûre et la framboise, où les tanins et l'acide sont abondants. Le clone 174 exprime le caractère le plus mûr des clones français, combinant la mûre de Boysen et la grenade. Au Ranch au bout de la route, le clone de Tablas Creek à maturation précoce fournit des fruits de myrtille et une viande fumée.

Détails de l'assemblage et profil de vieillissement

Fabrication de cas :

Détail du vignoble AVA & :

  • Montagne rouge
  • Ciel du Cheval
  • Kiona, Ranch au bout de la route

Robert Parker, avocat du vin
96 points

"La Syrah la Côte Rousse 2015 est une Syrah à succès de Red Mountain qui provient des vignobles Ranch at the End of The Road et Ciel du Cheval. C'est un mélange de quatre clones différents et est élevé en fût. Ce profond, d'encre, sérieusement la syrah noire abandonne des notes de terre brûlée, de viande carbonisée, de graphite et de réglisse. C'est un gros effort concentré qui va bénéficier d'une garde à court terme et se conserver jusqu'en 2035." - Jeb Dunnuck


2015 La Côte Rousse, Syrah

Notre Syrah La Côte Rousse 2015 combine des raisins provenant de 4 sites viticoles uniques sur la Montagne Rouge, chacun planté dans une sélection clonale différente du cépage Syrah. Au vignoble Ciel du Cheval, Jim Holmes cultive 3 de ces blocs sur 3 clones français différents - 383, 174 et 99. En amont, au vignoble Ranch at the End of the Road, Scott Williams cultive le clone Tablas Creek de Syrah. Chacun de ces blocs uniques contribue à des différences de poids, de texture et de saveur à la table de mélange.

La saison de croissance 2015 a commencé tôt dans l'État de Washington, même plus tôt que 2014 en fait. Cette avance s'est poursuivie tout au long de la saison de croissance, apportant floraison, véraison (50% de couleur dans les raisins rouges) et finalement vendanges quelques jours plus tôt que 2014. Alors que 2014 s'est réchauffé et est resté ainsi pendant presque toute la saison, 2015 a connu une gamme de températures plus large. Les températures au cours de la saison ont régulièrement augmenté à partir du milieu des années 80, ralentissant leur ascension vers le sommet des années 90 sur une à deux semaines, puis se sont refroidies. Le résultat est moins de tanins dans l'ensemble et une texture plus douce dans La Côte Rousse 2015.

Cette année, l'assemblage final de La Côte Rousse comprenait des fûts des 4 blocs de Syrah Red Mountain. Le clone 383 apporte la texture la plus douce et le plus parfumé au mélange. Des notes délicates de lavande et de fer sont sa marque de fabrique. Le clone 99 est le plus concentré et le plus structuré. Ici, les fruits penchent vers la mûre et la framboise, où les tanins et l'acide sont abondants. Le clone 174 exprime le caractère le plus mûr des clones français, combinant la mûre de Boysen et la grenade. Au Ranch au bout de la route, le clone de Tablas Creek à maturation précoce fournit des fruits de myrtille et une viande fumée.

Détails de l'assemblage et profil de vieillissement

Fabrication de cas :

Détail du vignoble AVA & :

  • Montagne rouge
  • Ciel du Cheval
  • Kiona, Ranch au bout de la route

Robert Parker, avocat du vin
96 points

"La Syrah la Côte Rousse 2015 est une Syrah à succès de Red Mountain qui provient des vignobles Ranch at the End of The Road et Ciel du Cheval. C'est un mélange de quatre clones différents et est élevé en barrique. Ce profond, d'encre, sérieusement la syrah noire abandonne des notes de terre brûlée, de viande carbonisée, de graphite et de réglisse rappelant l'Hermitage. C'est un gros effort concentré qui va bénéficier d'une garde à court terme et se conserver jusqu'en 2035." - Jeb Dunnuck


2015 La Côte Rousse, Syrah

Notre Syrah La Côte Rousse 2015 combine des raisins de 4 sites viticoles uniques sur la Montagne Rouge, chacun planté dans une sélection clonale différente du cépage Syrah. Au vignoble Ciel du Cheval, Jim Holmes cultive 3 de ces blocs sur 3 clones français différents - 383, 174 et 99. En amont, au vignoble Ranch at the End of the Road, Scott Williams cultive le clone Tablas Creek de Syrah. Chacun de ces blocs uniques contribue à des différences de poids, de texture et de saveur à la table de mélange.

La saison de croissance 2015 a commencé tôt dans l'État de Washington, même plus tôt que 2014 en fait. Cette avance s'est poursuivie tout au long de la saison de croissance, apportant floraison, véraison (50% de couleur dans les raisins rouges) et finalement vendanges quelques jours plus tôt que 2014. Alors que 2014 s'est réchauffé et est resté ainsi pendant presque toute la saison, 2015 a connu une gamme de températures plus large. Les températures au cours de la saison ont régulièrement augmenté à partir du milieu des années 80, ralentissant leur ascension vers le sommet des années 90 sur une à deux semaines, puis se sont refroidies. Le résultat est moins de tanins dans l'ensemble et une texture plus douce dans La Côte Rousse 2015.

Cette année, l'assemblage final de La Côte Rousse comprenait des fûts des 4 blocs de Syrah Red Mountain. Le clone 383 apporte la texture la plus douce et le plus parfumé au mélange. Des notes délicates de lavande et de fer sont sa marque de fabrique. Le clone 99 est le plus concentré et le plus structuré. Ici, les fruits penchent vers la mûre et la framboise, où les tanins et l'acide sont abondants. Le clone 174 exprime le caractère le plus mûr des clones français, combinant la mûre de Boysen et la grenade. Au Ranch au bout de la route, le clone de Tablas Creek à maturation précoce fournit des fruits de myrtille et une viande fumée.

Détails de l'assemblage et profil de vieillissement

Fabrication de cas :

Détail du vignoble AVA & :

  • Montagne rouge
  • Ciel du Cheval
  • Kiona, Ranch au bout de la route

Robert Parker, avocat du vin
96 points

"La Syrah la Côte Rousse 2015 est une Syrah à succès de Red Mountain qui provient des vignobles Ranch at the End of The Road et Ciel du Cheval. C'est un mélange de quatre clones différents et est élevé en barrique. Ce profond, d'encre, sérieusement la syrah noire abandonne des notes de terre brûlée, de viande carbonisée, de graphite et de réglisse. C'est un gros effort concentré qui va bénéficier d'une garde à court terme et se conserver jusqu'en 2035." - Jeb Dunnuck


2015 La Côte Rousse, Syrah

Notre Syrah La Côte Rousse 2015 combine des raisins provenant de 4 sites viticoles uniques sur la Montagne Rouge, chacun planté dans une sélection clonale différente du cépage Syrah. Au vignoble Ciel du Cheval, Jim Holmes cultive 3 de ces blocs sur 3 clones français différents - 383, 174 et 99. En amont, au vignoble Ranch at the End of the Road, Scott Williams cultive le clone Tablas Creek de Syrah. Chacun de ces blocs uniques contribue à des différences de poids, de texture et de saveur à la table de mélange.

La saison de croissance 2015 a commencé tôt dans l'État de Washington, même plus tôt que 2014 en fait. Cette avance s'est poursuivie tout au long de la saison de croissance, apportant floraison, véraison (50% de couleur dans les raisins rouges) et finalement vendanges quelques jours plus tôt que 2014. Alors que 2014 s'est réchauffé et est resté ainsi pendant presque toute la saison, 2015 a connu une gamme de températures plus large. Les températures au cours de la saison ont régulièrement augmenté à partir du milieu des années 80, ralentissant leur ascension vers le sommet des années 90 sur une à deux semaines, puis se sont refroidies. Le résultat est moins de tanins dans l'ensemble et une texture plus douce dans La Côte Rousse 2015.

Cette année, l'assemblage final de La Côte Rousse comprenait des fûts des 4 blocs de Syrah Red Mountain. Le clone 383 apporte la texture la plus douce et le plus parfumé au mélange. Des notes délicates de lavande et de fer sont sa marque de fabrique. Le clone 99 est le plus concentré et le plus structuré. Ici, les fruits penchent vers la mûre et la framboise, où les tanins et l'acide sont abondants. Le clone 174 exprime le caractère le plus mûr des clones français, combinant la mûre de Boysen et la grenade. Au Ranch au bout de la route, le clone de Tablas Creek à maturation précoce fournit des fruits de myrtille et une viande fumée.

Détails de l'assemblage et profil de vieillissement

Fabrication de cas :

Détail du vignoble AVA & :

  • Montagne rouge
  • Ciel du Cheval
  • Kiona, Ranch au bout de la route

Robert Parker, avocat du vin
96 points

"La Syrah la Côte Rousse 2015 est une Syrah à succès de Red Mountain qui provient des vignobles Ranch at the End of The Road et Ciel du Cheval. C'est un mélange de quatre clones différents et est élevé en fût. Ce profond, d'encre, sérieusement la syrah noire abandonne des notes de terre brûlée, de viande carbonisée, de graphite et de réglisse rappelant l'Hermitage. C'est un gros effort concentré qui va bénéficier d'une garde à court terme et se conserver jusqu'en 2035." - Jeb Dunnuck


2015 La Côte Rousse, Syrah

Notre Syrah La Côte Rousse 2015 combine des raisins provenant de 4 sites viticoles uniques sur la Montagne Rouge, chacun planté dans une sélection clonale différente du cépage Syrah. Au vignoble Ciel du Cheval, Jim Holmes cultive 3 de ces blocs sur 3 clones français différents - 383, 174 et 99. En amont, au vignoble Ranch at the End of the Road, Scott Williams cultive le clone Tablas Creek de Syrah. Chacun de ces blocs uniques contribue à des différences de poids, de texture et de saveur à la table de mélange.

La saison de croissance 2015 a commencé tôt dans l'État de Washington, même plus tôt que 2014 en fait. Cette avance s'est poursuivie tout au long de la saison de croissance, apportant floraison, véraison (50% de couleur dans les raisins rouges) et finalement vendanges quelques jours plus tôt que 2014. Alors que 2014 s'est réchauffé et est resté ainsi pendant presque toute la saison, 2015 a connu une gamme de températures plus large. Les températures au cours de la saison ont régulièrement augmenté à partir du milieu des années 80, ralentissant leur ascension vers le sommet des années 90 sur une à deux semaines, puis se sont refroidies. Le résultat est moins de tanins dans l'ensemble et une texture plus douce dans La Côte Rousse 2015.

Cette année, l'assemblage final de La Côte Rousse comprenait des fûts des 4 blocs de Syrah Red Mountain. Le clone 383 apporte la texture la plus douce et le plus parfumé au mélange. Des notes délicates de lavande et de fer sont sa marque de fabrique. Le clone 99 est le plus concentré et le plus structuré. Ici, les fruits penchent vers la mûre et la framboise, où les tanins et l'acide sont abondants. Le clone 174 exprime le caractère le plus mûr des clones français, combinant la mûre de Boysen et la grenade. Au Ranch au bout de la route, le clone de Tablas Creek à maturation précoce fournit des fruits de myrtille et une viande fumée.

Détails de l'assemblage et profil de vieillissement

Fabrication de cas :

Détail du vignoble AVA & :

  • Montagne rouge
  • Ciel du Cheval
  • Kiona, Ranch au bout de la route

Robert Parker, avocat du vin
96 points

"La Syrah la Côte Rousse 2015 est une Syrah à succès de Red Mountain qui provient des vignobles Ranch at the End of The Road et Ciel du Cheval. C'est un mélange de quatre clones différents et est élevé en fût. Ce profond, d'encre, sérieusement la syrah noire abandonne des notes de terre brûlée, de viande carbonisée, de graphite et de réglisse rappelant l'Hermitage. C'est un gros effort concentré qui va bénéficier d'une garde à court terme et se conserver jusqu'en 2035." - Jeb Dunnuck


2015 La Côte Rousse, Syrah

Notre Syrah La Côte Rousse 2015 combine des raisins provenant de 4 sites viticoles uniques sur la Montagne Rouge, chacun planté dans une sélection clonale différente du cépage Syrah. Au vignoble Ciel du Cheval, Jim Holmes cultive 3 de ces blocs sur 3 clones français différents - 383, 174 et 99. En amont, au vignoble Ranch at the End of the Road, Scott Williams cultive le clone Tablas Creek de Syrah. Chacun de ces blocs uniques contribue à des différences de poids, de texture et de saveur à la table de mélange.

La saison de croissance 2015 a commencé tôt dans l'État de Washington, même plus tôt que 2014 en fait. Cette avance s'est poursuivie tout au long de la saison de croissance, apportant floraison, véraison (50% de couleur dans les raisins rouges) et finalement vendanges quelques jours plus tôt que 2014. Alors que 2014 s'est réchauffé et est resté ainsi pendant presque toute la saison, 2015 a connu une gamme de températures plus large. Les températures au cours de la saison ont régulièrement augmenté à partir du milieu des années 80, ralentissant leur ascension vers le sommet des années 90 sur une à deux semaines, puis se sont refroidies. Le résultat est moins de tanins dans l'ensemble et une texture plus douce dans La Côte Rousse 2015.

Cette année, l'assemblage final de La Côte Rousse comprenait des fûts des 4 blocs de Syrah Red Mountain. Le clone 383 apporte la texture la plus douce et le plus parfumé au mélange. Des notes délicates de lavande et de fer sont sa marque de fabrique. Le clone 99 est le plus concentré et le plus structuré. Ici, les fruits penchent vers la mûre et la framboise, où les tanins et l'acide sont abondants. Le clone 174 exprime le caractère le plus mûr des clones français, combinant la mûre de Boysen et la grenade. Au Ranch au bout de la route, le clone de Tablas Creek à maturation précoce fournit des fruits de myrtille et une viande fumée.

Détails de l'assemblage et profil de vieillissement

Fabrication de cas :

Détail du vignoble AVA & :

  • Montagne rouge
  • Ciel du Cheval
  • Kiona, Ranch au bout de la route

Robert Parker, avocat du vin
96 points

"La Syrah la Côte Rousse 2015 est une Syrah à succès de Red Mountain qui provient des vignobles Ranch at the End of The Road et Ciel du Cheval. C'est un mélange de quatre clones différents et est élevé en fût. Ce profond, d'encre, sérieusement la syrah noire abandonne des notes de terre brûlée, de viande carbonisée, de graphite et de réglisse rappelant l'Hermitage. C'est un gros effort concentré qui va bénéficier d'une garde à court terme et se conserver jusqu'en 2035." - Jeb Dunnuck


2015 La Côte Rousse, Syrah

Notre Syrah La Côte Rousse 2015 combine des raisins provenant de 4 sites viticoles uniques sur la Montagne Rouge, chacun planté dans une sélection clonale différente du cépage Syrah. Au vignoble Ciel du Cheval, Jim Holmes cultive 3 de ces blocs sur 3 clones français différents - 383, 174 et 99. En amont, au vignoble Ranch at the End of the Road, Scott Williams cultive le clone Tablas Creek de Syrah. Chacun de ces blocs uniques contribue à des différences de poids, de texture et de saveur à la table de mélange.

La saison de croissance 2015 a commencé tôt dans l'État de Washington, même plus tôt que 2014 en fait. Cette avance s'est poursuivie tout au long de la saison de croissance, apportant floraison, véraison (50 % de couleur dans les raisins rouges) et finalement vendanges quelques jours plus tôt que 2014. Alors que 2014 s'est réchauffé et est resté ainsi pendant presque toute la saison, 2015 a connu une gamme de températures plus large. Les températures au cours de la saison ont régulièrement augmenté à partir du milieu des années 80, ralentissant leur ascension vers le sommet des années 90 sur une à deux semaines, puis se sont refroidies. Le résultat est moins de tanins dans l'ensemble et une texture plus douce dans La Côte Rousse 2015.

Cette année, l'assemblage final de La Côte Rousse comprenait des fûts des 4 blocs de Syrah Red Mountain. Le clone 383 apporte la texture la plus douce et le plus parfumé au mélange. Des notes délicates de lavande et de fer sont sa marque de fabrique. Le clone 99 est le plus concentré et le plus structuré. Ici, les fruits penchent vers la mûre et la framboise, où les tanins et l'acide sont abondants. Le clone 174 exprime le caractère le plus mûr des clones français, combinant la mûre de Boysen et la grenade. Au Ranch au bout de la route, le clone de Tablas Creek à maturation précoce fournit des fruits de myrtille et une viande fumée.

Détails de l'assemblage et profil de vieillissement

Fabrication de cas :

Détail du vignoble AVA & :

  • Montagne rouge
  • Ciel du Cheval
  • Kiona, Ranch au bout de la route

Robert Parker, avocat du vin
96 points

"La Syrah la Côte Rousse 2015 est une Syrah à succès de Red Mountain qui provient des vignobles Ranch at the End of The Road et Ciel du Cheval. C'est un mélange de quatre clones différents et est élevé en fût. Ce profond, d'encre, sérieusement la syrah noire abandonne des notes de terre brûlée, de viande carbonisée, de graphite et de réglisse. C'est un gros effort concentré qui va bénéficier d'une garde à court terme et se conserver jusqu'en 2035." - Jeb Dunnuck


2015 La Côte Rousse, Syrah

Our 2015 La Côte Rousse Syrah combines grapes from 4 unique vineyard sites on Red Mountain, each planted to a different clonal selection of the Syrah grape. At Ciel du Cheval vineyard, Jim Holmes farms 3 of these blocks to 3 different French clones- 383, 174, and 99. Upslope, at Ranch at the End of the Road vineyard, Scott Williams farms the Tablas Creek clone of Syrah. Each of these unique blocks contributes differences in weight, texture, and flavor at the blending table.

The 2015 growing season started early in Washington State, even earlier than 2014 in fact. This lead continued through the growing season, bringing flowering, veraison (50% color in red grapes), and eventually harvest a few days earlier than 2014. While 2014 got warm and stayed that way for nearly the entirety of the season, 2015 experienced a wider range of temperatures. Temperatures during the season regularly rose out of the mid 80’s, slowing climbing toward the high 90’s over 1-2 weeks, then cooled. The result is less overall tannin, and a softer texture in the 2015 La Cote Rousse.

This year, the final blend of La Côte Rousse included barrels from all 4 blocks of Red Mountain Syrah. Clone 383 brings the softest texture, and most perfume to the blend. Delicate notes of lavender and iron are its hallmark. Clone 99 is the most concentrated and structured. Here the fruits lean toward blackberry and raspberry, where both tannin and acid are abundant.. Clone 174 expresses the ripest character of the French clones, combining boysenberry, and pomegranate. At Ranch at the end of the Road, the early ripening Tablas creek clone provides blueberry fruit and smoky meatiness.

Blending Detail and Aging Profile

Case Production:

AVA & Vineyard Detail:

  • Montagne rouge
  • Ciel du Cheval
  • Kiona, Ranch at the End of the Road

Robert Parker Wine Advocate
96 Points

"The 2015 Syrah la Cote Rousse is a blockbuster Syrah from Red Mountain that’s from the Ranch at the End of The Road and Ciel du Cheval vineyards. It’s a mix of four different clones and is brought up in barrel. This deep, inky, seriously black Syrah gives up Hermitage-like notes of scorched earth, charred meats, graphite and licorice. It’s a big, concentrated effort that’s going to benefit from short-term cellaring and keep through 2035." - Jeb Dunnuck


2015 La Côte Rousse, Syrah

Our 2015 La Côte Rousse Syrah combines grapes from 4 unique vineyard sites on Red Mountain, each planted to a different clonal selection of the Syrah grape. At Ciel du Cheval vineyard, Jim Holmes farms 3 of these blocks to 3 different French clones- 383, 174, and 99. Upslope, at Ranch at the End of the Road vineyard, Scott Williams farms the Tablas Creek clone of Syrah. Each of these unique blocks contributes differences in weight, texture, and flavor at the blending table.

The 2015 growing season started early in Washington State, even earlier than 2014 in fact. This lead continued through the growing season, bringing flowering, veraison (50% color in red grapes), and eventually harvest a few days earlier than 2014. While 2014 got warm and stayed that way for nearly the entirety of the season, 2015 experienced a wider range of temperatures. Temperatures during the season regularly rose out of the mid 80’s, slowing climbing toward the high 90’s over 1-2 weeks, then cooled. The result is less overall tannin, and a softer texture in the 2015 La Cote Rousse.

This year, the final blend of La Côte Rousse included barrels from all 4 blocks of Red Mountain Syrah. Clone 383 brings the softest texture, and most perfume to the blend. Delicate notes of lavender and iron are its hallmark. Clone 99 is the most concentrated and structured. Here the fruits lean toward blackberry and raspberry, where both tannin and acid are abundant.. Clone 174 expresses the ripest character of the French clones, combining boysenberry, and pomegranate. At Ranch at the end of the Road, the early ripening Tablas creek clone provides blueberry fruit and smoky meatiness.

Blending Detail and Aging Profile

Case Production:

AVA & Vineyard Detail:

  • Montagne rouge
  • Ciel du Cheval
  • Kiona, Ranch at the End of the Road

Robert Parker Wine Advocate
96 Points

"The 2015 Syrah la Cote Rousse is a blockbuster Syrah from Red Mountain that’s from the Ranch at the End of The Road and Ciel du Cheval vineyards. It’s a mix of four different clones and is brought up in barrel. This deep, inky, seriously black Syrah gives up Hermitage-like notes of scorched earth, charred meats, graphite and licorice. It’s a big, concentrated effort that’s going to benefit from short-term cellaring and keep through 2035." - Jeb Dunnuck


2015 La Côte Rousse, Syrah

Our 2015 La Côte Rousse Syrah combines grapes from 4 unique vineyard sites on Red Mountain, each planted to a different clonal selection of the Syrah grape. At Ciel du Cheval vineyard, Jim Holmes farms 3 of these blocks to 3 different French clones- 383, 174, and 99. Upslope, at Ranch at the End of the Road vineyard, Scott Williams farms the Tablas Creek clone of Syrah. Each of these unique blocks contributes differences in weight, texture, and flavor at the blending table.

The 2015 growing season started early in Washington State, even earlier than 2014 in fact. This lead continued through the growing season, bringing flowering, veraison (50% color in red grapes), and eventually harvest a few days earlier than 2014. While 2014 got warm and stayed that way for nearly the entirety of the season, 2015 experienced a wider range of temperatures. Temperatures during the season regularly rose out of the mid 80’s, slowing climbing toward the high 90’s over 1-2 weeks, then cooled. The result is less overall tannin, and a softer texture in the 2015 La Cote Rousse.

This year, the final blend of La Côte Rousse included barrels from all 4 blocks of Red Mountain Syrah. Clone 383 brings the softest texture, and most perfume to the blend. Delicate notes of lavender and iron are its hallmark. Clone 99 is the most concentrated and structured. Here the fruits lean toward blackberry and raspberry, where both tannin and acid are abundant.. Clone 174 expresses the ripest character of the French clones, combining boysenberry, and pomegranate. At Ranch at the end of the Road, the early ripening Tablas creek clone provides blueberry fruit and smoky meatiness.

Blending Detail and Aging Profile

Case Production:

AVA & Vineyard Detail:

  • Montagne rouge
  • Ciel du Cheval
  • Kiona, Ranch at the End of the Road

Robert Parker Wine Advocate
96 Points

"The 2015 Syrah la Cote Rousse is a blockbuster Syrah from Red Mountain that’s from the Ranch at the End of The Road and Ciel du Cheval vineyards. It’s a mix of four different clones and is brought up in barrel. This deep, inky, seriously black Syrah gives up Hermitage-like notes of scorched earth, charred meats, graphite and licorice. It’s a big, concentrated effort that’s going to benefit from short-term cellaring and keep through 2035." - Jeb Dunnuck


Voir la vidéo: 2018 Esprit de Tablas Tasting: A Mourvèdre Blend with Chelsea and the Shepherd (Janvier 2022).